Défiscalisation 2008 : qu’est-ce que la défiscalisation immobilière ?

Défiscalisation 2008 : qu’est-ce que la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière de 2008 consiste à encourager les particuliers désirant être propriétaire à investir dans l’immobilier. Des avantages sont ainsi octroyés pour faciliter la réalisation de tout projet immobilier. Cette forme de défiscalisation concerne aussi bien l’immobilier neuf que l’immobilier ancien.

La défiscalisation 2008 : immobilier neuf

Les investisseurs qui s’intéressent à la construction immobilière bénéficient d’une défiscalisation qui se répartit sous deux possibilités. Ils ont l’opportunité de choisir entre la loi Pinel et le dispositif Censi-Bouvard.

Lorsque les investisseurs optent pour la loi Pinel, il peut acheter une construction neuve où la demande est en hausse dans certaines zones et dont le prix s’élève à 5500 €/m2. Ensuite, l’acquéreur met en location son bien immobilier durant 6 à 12 ans. Cet acquéreur bénéficiera dans ce cas d’une réduction d’impôt de 12% pour 6 ans, de 18% pour 9 ans et de 21% pour 12 ans. À noter que le prix d’achat est plafonné à 300 000 €.

Quand ces investisseurs choisissent la loi Censi-Bouvard, ils achètent des constructions neuves ou encours de finition qui se trouvent en structures médicales, en résidences EHPAD, en résidences étudiantes et autres. La défiscalisation soumise à cette loi va de 11% sur le prix de revient du logement acquis à 300 000 €  sur une durée de 9 ans.

La défiscalisation 2008 : immobilier ancien

investissement locatif

Contrairement à la défiscalisation de l’immobilier neuf, celle-ci dépend essentiellement de l’état et de la situation du bâtiment. Deux lois sont aussi proposées pour bénéficier d’une défiscalisation.

La loi Borloo Ancien est déterminée sous trois niveaux, notamment le niveau intermédiaire, social et très social. La location est cette fois-ci fixée sous une durée de 6 ans et de 9 ans. Pour le niveau intermédiaire est soumis à l’abattement forfaitaire de 30%. Les deux niveaux restants sont soumis à l’abattement de 60%.

La loi Malraux est proposée pour l’investissement locatif en zone de protection du patrimoine architectural urbain ou paysager (ZPPAUP) avec une économie allant de 22% et le secteur sauvegardé avec une économie de 30 %. À savoir que la somme investie dans la construction est plafonnée à 100 000 €.